Hommage à Henri Tissot un compositeur oublié

En marge de la trilogie concoctée par Patrice Melior et sa troupe du Théâtre Alcyon, le Centre diocésain de Besançon organise une exposition autour de la figure d’Henri Tissot, abbé et compositeur bisontin haut en couleurs, auteur de la musique du Vilain Mire. L’occasion pour le Cortège d’Orphée d’exhumer d’autres partitions tombées dans l’oubli.

Le facétieux abbé Tissot
Messes, fables et autres mélodies
Il y a maintenant deux ans que Nicolas Mesnier-Nature a retrouvé, au sein des archives de la bibliothèque du Centre Diocésain, des cartons entiers de partitions de l’Abbé et compositeur bisontin Henri Tissot (1877-1964). D’une production inédite promise à l’oubli et extrêmement vaste comprenant de la musique sacrée, de la musique instrumentale et même une opérette sur le fabliau médiéval Le Vilain Mire, le Cortège d’Orphée est heureux de présenter le 1er juin en recréation deux messes brèves et des mélodies, lors d’un concert en deux temps au Centre Diocésain de Besançon.
Rendez-vous à la Chapelle de la Présentation à 17h pour découvrir l’univers original quoique éminemment français d’un musicien farfelu.

samedi 1er juin 2019 / 17h
Centre diocésain, Chapelle de la Présentation / Besançon
entrée libre>

plus d’informations sur Le Vilain Mire : https://www.theatre-alcyon.com/