LES AMOURS DU POÈTE

Heinrich Heine est peut-être avec Goethe le poète allemand le plus mis en musique. Il bouleverse le cadre de la poésie romantique par l’irruption de l’ironie et d’un ton journalistique. Son style cinglant, son sarcasme brillant, associés à une inspiration amoureuse désabusée, en font en quelque sorte le sommet crépusculaire de la poésie romantique. Schubert le premier, hélas bien tard dans sa courte vie, mais surtout Schumann s’empareront avec génie de son univers glaçant, comme dans ce chef-d’œuvre du genre que sont les Dichterliebe, les Amours du poète. Ce modèle inspirera au tout jeune Hugo Wolf les premiers fruits de sa personnalité musicale naissante, dont un cycle bien marqué par l’ombre du maître mais déjà révélateur d’un style inimitable en devenir, un Bouquet de chants, Liederstrauss. Un programme pour chant et piano avec présentation de quelques clefs de ce répertoire tourmenté et captivant.