Qui sommes-nous ?

 

Le Cortège d’Orphée est le sous-titre du Bestiaire de Guillaume Apollinaire, recueil de trente poèmes publié en 1911, et notamment mis en musique par Francis Poulenc, dont on connaît la formule :
Si l’on mettait sur ma tombe : « Ci-gît Francis Poulenc, le musicien d’Apollinaire et d’Éluard », il me semble que ce serait mon plus beau titre de gloire.
et d’ajouter dans le Journal de [ses] mélodies combien il avait été marqué par la voix du poète.

Nous sommes donc un collectif d’artistes, fruit de rencontres plus ou moins éphémères, sensibles à la voix des poètes, à leurs mots, au sens auquel la musique essaie de donner une forme. Sans renier l’héritage classique d’Orphée, nous voulons nous éloigner de celui de Liszt – le concert performance, l’exécution transcendante, le soliste déifié – sans peur ni des humanités ni des saltimbanques, car Orphée, c’est aussi Cocteau. Les orientations esthétiques et les préoccupations du Cortège d’Orphée sont synthétisées dans la Charte d’Orphée, que tous les artistes ont signée en gage d’adhésion à notre projet.

En savoir plus sur le Cortège d’Orphée.
En savoir plus sur Anthony Lo Papa.