Qui sommes-nous ?

 

Le Cortège d’Orphée est le sous-titre du Bestiaire de Guillaume Apollinaire, recueil de trente poèmes publié en 1911, et notamment mis en musique par Francis Poulenc, dont on connaît la formule :
Si l’on mettait sur ma tombe : « Ci-gît Francis Poulenc, le musicien d’Apollinaire et d’Éluard », il me semble que ce serait mon plus beau titre de gloire.
et d’ajouter dans le Journal de [ses] mélodies combien il avait été marqué par la voix du poète.

Le Cortège d’Orphée voit le jour en 2013 sous l’impulsion d’Anthony Lo Papa, autour d’un projet simple : remettre en question le règne du concert en s’appuyant sur les œuvres elles-mêmes. Ensemble à géométrie variable, il réunit des artistes professionnels et amateurs (chanteurs, instrumentistes, danseurs, comédiens) autour des préoccupations que sont le contexte des œuvres, leur signification, l’évolution des publics. Les productions s’inscrivent  dans un rapport scénique, au service du sens, du propos des œuvres. Ainsi, de nombreux projets intimistes sont accompagnés de surtitres et d’un environnement spécifique (Les Amours du Poète, Office des Ténèbres, Chants de guerre et de paix…) et des productions plus ambitieuses comme Via Crucis, Ecce Homo ou Histoire de la Passion sont mises en espace et associent comédiens, danseurs et musiciens. Il défend une pratique de la musique dans laquelle la performance retient moins l’attention que l’émotion distillée par l’œuvre, dans laquelle le succès n’est pas lié au prestige, dans laquelle l’amour de l’œuvre, l’envie de la servir et de partager cette expérience avec le public est primordiale. Le Cortège d’Orphée s’associe également à des partenaires tels que Muse et Danse, le CRR de Besançon, Franche-Comté Mission voix, la co[opéra]tive et les 2 Scènes pour des projets tels que La Discrète, Amor che fai, L’Enlèvement au Sérail

Le Cortège d’Orphée bénéficie du soutien de la DRAC Bourgogne Franche-Comté depuis 2018.

En savoir plus sur Anthony Lo Papa.